le fil d'Ariane

04-03-06

il n'est qu'un minot tors

ce petit fil qui se croit si important...a décidé de découvrir la nature....et pour changer de celle des mots, il s'est embarqué dans un drôle de labyrinthe labyrinthe    et une entreprise bien difficile !!!

Comment s'y retrouver dans tous les dédales de cette nature pas toujours accueillante et propre, pas toujours saine ....Il lui a fallu creuser, passer par dessus les mots pour retrouver sa route et le sens du discours....il vous invite à entrer aussi ici !

Et si vous en sortez comme vous y êtes entrés , alors c'est à désespérer des mots ....le fil, lui, n'a pas dit son dernier ...il cherche encore comment se sortir de ce cauchemar .

Posté par vivianev à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07-12-04

partir ...

mon fil a trouvé un curieux mot, dans le dico ! un mot qu'il n'avait jamais entendu jusqu'alors ...un mot étrange, venu d'ailleurs, un mot qui sonne et qui emporte ...loin, dans des contrées inconnues    didgeridoo !

Mon fil s'est enroulé dans  ceci

puis déroulé, entortillé, emmêlé, embrouillé, débrouillé, en se laissant prendre par  cela et ses curieux sons...

Mon fil a décidé de renouer avec la nature, les oiseaux, la vie, la musique et consenti à sortir un peu du dico ...bonne nouvelle !!!

                                                                                            

                                                               

Posté par vivianev à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22-10-04

dico-fil

Depuis que le fil est sorti de sa retraite dans l'obscurité, je ne sais pas si c'est la lumière qui l'inspire, ou bien s'il est encore marqué par son isolement un peu trop long, toujours est-il qu'il ne cesse de fréquenter les pages du dictionnaire à la recherche des mots dans lesquels il pourrait se cacher...

Un curieux marque-page que ce fil là....

Posté par vivianev à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18-10-04

le retour

ENFIN....

Depuis des mois, je me demandais ce qu'il était advenu du fil...

Depuis cette histoire d'amour malheureuse, ( il n'y a pas d'amour heureux, chantait Brassens), le fil s'était caché dans le noir, sous un meuble, s'enroulant sur lui même un peu plus chaque jour ! Il se faisait des cheveux, il était déprimé et en boule ....

 

mais heureusement.....  

Alphonse, le chat de la maison est passé par là....

Et que fait le chat avec une bobine de fil, je vous le demande ??

 

La question est de savoir si , maintenant, le fil  va reprendre du poil de la bête.... 

Posté par vivianev à 20:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31-07-04

de fil en aiguille

On se demandera, après l'aventure de la cannavallée, ce qui explique le silence, l'absence du fil depuis si longtemps...

L'histoire est simple : avec le début des chaleurs, les fenêtres s'ouvrent et , profitant d'un courant d'air, mon fil a pris la poudre d'escampette..Oui, il s'est envolé !

Il a atterri sur une meule de foin, et là, miracle s'il en est : Il a rencontré une aiguille perdue au milieu des brins d'herbes séchant au soleil. C'est la lumière qui a attiré le fil, celle des reflets dorés de l'aiguille en question, dès que les rayons du soleil pouvaient l'atteindre: Alors, évidemment, retrouver une aiguille dans une meule de foin, une aiguille d'or, ça ne peut-être qu'un signe...ça ne peut-être qu' ELLE...celle qui l'attendait !

Et le fil est tombé amoureux fou de l'aiguille.

Je laisse le soin aux grivois d'imaginer les vilains jeux de mots qui s'ensuivent...

Toujours est-il que pendant des jours, le fil et l'aiguille ont coulé des jours heureux, à l'abri des regards, au milieu des foins.

Mais le vent est fourbe, et les a découverts. C'est grâce à la couleur de mon fil que la brodeuse a alors retrouvé son aiguille, et pendant plusieurs jours, le fil s'est retrouvé dans une drôle de galère. Obligé de suivre sa belle partout, passant et repassant par de minuscules orifices pour broder de jolis mots, certes, sur un tissu très doux, c'est vrai...!!! Mais tout de même...

 

C'est ainsi, une aiguille enfilée!! Le fil a  compris qu'il serait toujours mené par son aiguille, qu'il ne pourrait plus s'en défaire...alors il s'est défilé !

Et il est revenu au bercail, gentiment, se laissant porter par un vent léger...

Nous allons pouvoir reprendre le fil de nos pensées.

Posté par vivianev à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]